Aller à la barre d’outils

[TEST] Injustice : les dieux sont parmi nous

injustice-gods-among-us-harley-banner

Voir les personnages de l’univers DC Comics se mettre des coups sur la tête nous a tous déjà traversé l’esprit… mais si, avouez-le, vous aussi vous avez un jour rêvé de voir Batman et Superman se battre farouchement pour déterminer lequel des deux était simplement le meilleur ! Sachez alors que votre rêve vient de devenir réalité avec l’arrivée d’Injustice : Les Dieux sont Parmi Nous ! 

Pour espérer faire de ce jeu original (de par son casting), les studios Warner ont donc permis à l’équipe de NetherRealm de se démarquer à nouveau dans ce qu’ils font de mieux : les jeux de combat ! Rappelez-vous, avant Injustice, ils avaient déjà mis leurs petites mains expertes au service du dernier Mortal Kombat, qui date déjà de deux ans. Alors forcément, quand on voit le résultat final, on sent tout de suite la patte du studio de développement.

injustice-les-dieux-sont-parmi-nous-playstation-3-ps3-1339061020-008

Tous les fans de DC souhaitent voir leur personnage favoris dans un tel jeu. Malheureusement il est impossible de contenter tout le monde, surtout lorsque l’on sait que l’univers de DC comporte de multiple versions d’un même personnage. C’est tout de même un panel de base de 24 combattants vraiment uniques qui est disponible. 12 héros et 12 vilains sont présents pour se tirer la bourre. Des plus célèbres comme Batman, Superman et Wonder Woman aux plus discrets comme Killer Frost, les développeurs ont quand même essayé de contenter le plus grand nombre. Il est toutefois vrai que le nombre de personnages issus de l’univers Batman est un peu élevé par rapport au reste. Il en est de même avec les arènes où il faut compter 14 lieux uniques et une variante dont 5 en rapport avec la chauve-souris. Ce n’est pas handicapant en soit mais ça donne un coup à la variété des lieux, surtout que très peu se déroulent de jour donnant à l’ensemble une atmosphère plutôt sombre et terne. Du coup à ce niveau, la richesse de l’univers DC n’est pas très représentée.Pour ce qui est du mode Histoire, on retrouve deux camps : le Régime et l’Insurrection. Ces deux groupes sont amenés à se battre grâce à un scénario assez bancal, mais au final plutôt sympathique. Le mode histoire fera donc rager les fans les plus ardus des licences DC, mais reservera quelques surprises. Sinon, un mode arcade ou le StarLabs, sorte de tour des défis comme dans Mortal Kombat, réservent de bonnes heures de jeu en solo. Le multi finira de compléter le reste.

injustice-les-dieux-sont-parmi-nous-playstation-3-ps3-1349895781-019

 Comme dit plus haut, la ressemblance entre le dernier Mortal Kombat et ce nouveau jeu de combat est assez visible pour un œil averti. Pour les autres, nous allons vous parler des possibilités du jeu en termes de baston, vous comprendrez. Déjà, les commandes. 4 boutons pour 4 types de coups : coups légers, moyens, forts et spéciaux (unique pour chaque personnage). Vous alternez entre chaque de façon assez naturelle et fluide pour augmenter au maximum vos combos, un classique donc. Ce qui innove un peu ici, c’est surtout l’hétérogénéité des protagonistes disponibles (notez le petit mot « savant » pour dire joliment qu’ils sont tous uniques et que c’est cool !). Chacun a son attaque spéciale personnelle, mais également une sorte d’attaque « berserk » qui, en plus de déclencher une petite cinématique sympathique, envoie de gros dégâts à l’ennemi. De quoi lui éclater le nez avec classe ! Il y également les interactions avec le décor qui se déroule en deux temps. Le premier est classique, vous pouvez vous servir du décor qui vous entour pour prendre l’avantage sur votre opposant. Cette interaction dépend du type de personnage que vous utilisé. Par exemple, à côté d’une voiture, Superman s’en emparera pour vous la poser brutalement sur la tronche alors que Batman la fera exploser et s’en servira de tremplin. Le deuxième temps c’est les arènes aux multiples facettes. En fonction de là où vous vous situé et en plaçant le bon coup vous allez déclencher une scène de transition dans laquelle la victime va tout simplement traverser des murs, se faire percuter par des satellites ou être agressé par des monstres avant de se retrouver dans une nouvelle partie de l’arène. Toutes les arènes ne bénéficient malheureusement pas de plusieurs divisions mais la plupart peuvent en compter deux ou trois. Et ce ne sont pas toutes les nouveautés/différences que l’on peut noter avec Mortal Kombat. Tout ici est au service du spectacle afin de rendre toute la justice à la puissance des coups échangés. Avec Injustice vous allez vraiment vous sentir puissant!

injustice-les-dieux-sont-parmi-nous-playstation-3-ps3-1366273496-090

Note et conclusion : 17

Injustice : Les Dieux Sont Parmis Nous est un titre très bien réalisé par NetherRealm qui, de toute évidence, connaît bien son sujet. Graphiquement beau, le jeu est agréable à jouer. De plus, la bande-son colle parfaitement au thème héroïque et les doublages sont très convaincants, même si nous aurions préféré retrouver les voix des différents protagonistes de Batman: Arkham CityMême s’il a un arrière-goût sympathique de Mortal Kombat, Injustice : Les Dieux Sont Parmi Nous offre une expérience de jeu plaisante et incarner les plus grands supers héros des DC Comics dans des combats dantesques est un plaisir sans faille. Pour sûr, il n’est pas le jeu de l’année, mais il mérite largement de figurer dans votre ludothèque, non seulement pour son mode histoire au scénario digne d’un film d’Hollywood mais aussi rien que pour le plaisir de faire s’affronter les super héros et super vilains de nos BD et films préférés.

Les derniers articles par GTAman (tout voir)