Aller à la barre d’outils

[TEST] Madden NFL 25

mad25cover_19807016553d2d74c3363f612e038b01

Plébiscité outre-Atlantique avec un million de ventes dès sa première semaine de commercialisation, Madden NFL 25 est sorti en France dans la confidentialité la plus totale. Un manque de reconnaissance justifié, tant la ligne éditoriale défendue par EA Sports commence à lasser ses fans de la première heure… Pourquoi repasser à la caisse pour une version à peine retouchée et surtout sous-exploitée, en raison de la prochaine arrivée de la Next-Gen ? Toute une problématique et peu d’arguments au bout du compte…

madden-nfl-25-playstation-3-ps3-1378828529-066

Voilà déjà 25 années qu’Electronic Arts alimente nos machines avec un jeu Madden. Un tel anniversaire ça se fête, surtout avec un nouvel opus qui sonnera, d’ici quelques semaines, l’arrivée de la série sur les consoles next-gen. En attendant c’est donc sur PS3 et 360 que l’on découvre Madden NFL 25 et sa manière, franchement un peu chiche il faut bien l’avouer, de célébrer un tel anniversaire. Chaque écran de chargement est ainsi l’occasion de (re)découvrir les principaux ingrédients et les éléments introduits dans les précédents épisodes, un clin d’œil appréciable mais c’est tout. Pas de documentaire vidéo exclusif, pas d’introduction nostalgique ni de mode old school comme tel est le cas dans NHL 14, l’hommage est donc très limité et les festivités ne volent pas bien haut.

madden-nfl-25-playstation-3-ps3-1378828529-046

En dehors de cela, il faut avouer que très peu de nouveautés sont au programme. EA Tiburon s’est en effet contenté de peaufiner son Infinity Engine cette année, sans y apporter d’amélioration marquante. L’attention des développeurs s’est surtout tournée vers l’amélioration des courses, pour un résultat un peu plus réaliste. C’est ainsi qu’on note l’apparition d’un système nommé Run Free permettant de contrôler un peu mieux son running back. Cela se traduit par plusieurs petites nouveautés, à commencer par la possibilité de rétablir l’équilibre du joueur avec le stick droit lorsqu’il commence à tomber. A l’inverse, un simple mouvement vers l’avant peut permettre de gagner quelques yards en plongeant. Le résultat s’avère sans doute un peu plus intuitif qu’avant, surtout que la physique a également été améliorée. En règle générale, les micro-contacts avec les défenseurs sont un peu moins violents que l’an passé, ce qui permet de percer plus facilement les lignes adverses. De même, les corps ne semblent plus trop se démembrer à l’impact, ce qui ajoute encore un peu plus en crédibilité. On est toutefois loin d’une révolution tant ces améliorations sont discrètes. Il faut ainsi plusieurs heures de jeu pour s’en rendre compte réellement, ce qui ne joue pas en faveur de ce Madden NFL 25.

madden-nfl-25-playstation-3-ps3-1378828529-059

Côté modes de jeu, c’est le même topo. Le mode Connected Franchise est celui qui retient l’attention puisqu’il est le passage obligatoire pour quiconque veut entamer une carrière avec sa formation préférée. Pas question de simplement prendre le contrôle de l’équipe puis d’enchaîner les matchs, il faut impérativement choisir entre le contrôle d’un unique joueur, le rôle d’un coach avec tout ce que cela implique ou celui d’un Owner avec, là encore, toutes les tâches qui lui sont associées. Cette dernière option se révèle assez riche et permet de véritablement s’impliquer dans le développement d’une franchise avec la maîtrise de tous les à-côtés du foot US. On apprécie aussi le retour de l’alchimie dans Madden Ultimate et on déguste avec toujours autant de plaisir les Moments, ces défis hebdomadaires à relever et qui sont calqués sur les matchs réels de la NFL.

madden-nfl-25-playstation-3-ps3-1378828529-028

Note et Conclusion : 

15

Avoir le chiffre anniversaire sur sa jaquette ne suffit pas à faire de Madden 25 un épisode indispensable. Toujours aussi fun avec son style offensif débridé dépoussiéré grâce aux collisions mieux gérées et au système de course affiné, la simulation d’EA Tiburon enchaîne les faux pas pour le reste. Les microtransactions gâchent le mode Ultimate Team, les commentaires et la musique tournent en rond quand les placements produits récurrents et autres chargements permanents finissent par achever notre patience. Pour tout dire, la seule vraie innovation de Madden NFL 25 est son système d’échange de données entre joueurs. Pas vraiment une feature massue pour justifier ce nouvel opus, toujours aussi efficace dans le jeu mais vraiment pas indispensable pour qui possède déjà le précédent. Une sorte d’habitude dans la série, que l’on espère voir évoluer dans le bon sens sur next-gen.

 

Les derniers articles par GTAman (tout voir)