Aller à la barre d’outils

[TEST] NASCAR 14

nascar14logo_27698.nphd

Bien que peu populaire en Europe, le Nascar est la discipline automobile reine outre-Atlantique. Plusieurs jeux vidéo s’attellent même à retranscrire les sensations de ce sport, alors que d’habitude il ne sont jamais disponible sur le vieux continent à part en téléchargement. Pour l’épisode 2014, changement d’éditeur, la licence passe d’Activision à Deep Silver, changement de façon de faire, cette année on accueille donc la Nascar en version boite sur PC et PS3, la version 360 restera elle cantonné au pays de l’oncle Sam.

Le sport auto à l’américaine

nascar-14-playstation-3-ps3-1386253091-003

Peut-être faites-vous partie des gens qui conspuent le Nascar pour des raisons assez compréhensibles au premier abord ? Si l’Europe ne jure que par la Formule 1 et sa technicité, son sens de la conduite et ses tracés mythiques, le Nascar est pour sa part une discipline loin de nos préoccupations, mais totalement ancrée dans la culture américaine, et surtout plus technique qu’elle paraît. Lancés à plus de 300 km/h, 42 bolides luttent pour franchir le premier la ligne d’arrivée, là où tout est question de pilotage précis et d’aspiration pour essayer de prendre l’ascendant sur son devancier. Voilà à quoi se résume grossièrement ce sport automobile, sans oublier la gestion des arrêts pour le ravitaillement, un point là aussi très tactique puisqu’il est impossible de rattraper la meute en étant esseulé, l’aspiration étant la véritable clé de voûte de ce sport.

C’est dans ces conditions que vous débuterez dans Nascar 14 où comme souvent dans ce genre de jeu, il vous sera demandé de créer un pilote unique que vous tenterez d’emmener au podium de ce sport en transitant notamment par le riche mode carrière. C’est logiquement dans ce mode de jeu que vous passerez le plus de temps, car vous débuterez au bas de l’échelle pour rapidement progresser (mais également faire progresser votre véhicule par le biais d’améliorations) au fil des différentes victoires. Le week-end de course reste somme toute classique, avec les traditionnelles qualifications avant de s’élancer dans la folie de l’ovale le lendemain. Outre le mode carrière, il est également possible de s’adonner à quelques courses à la carte pour ceux qui ne souhaiteraient pas s’engager dans un processus trop complexe. Dans ce cas-là, vous choisirez le circuit sur lequel vous voulez concourir ainsi que votre véhicule. Enfin, un mode « saison » ou « face-à-face » termine de compléter les possibilités offertes par le titre.

nascar-14-playstation-3-ps3-1386253091-001

Notez que 3 modes de difficultés sont présents pour satisfaire les débutants ou les férus de la discipline. Une importance toute particulière sera également donnée aux réglages du véhicule qui ici et là permettent d’améliorer certains compartiments pour rendre le bolide plus compétitif qu’à ses débuts, car il ne faut pas se leurrer, les premières minutes risquent d’être assez laborieuses manette en main, voire frustrantes pour le malhabile. Nous insistons sur le « manette en main », car il est heureusement possible de brancher un volant G27 sur ce jeu, ce qui décuple le plaisir de conduite, surtout quand le pilotage doit être très précis comme c’est le cas dans le Nascar.

C’est d’autant plus engageant que le jeu propose une physique tout à fait convenable grâce à laquelle nous plongeons littéralement dans l’ambiance de ces courses américaines populaires où chaque sortie de piste nous fait tutoyer la mort. Pour celui qui n’envisage le sport auto qu’avec un soupçon de réalisme et de surcroît en y branchant un volant (et on le comprend), l’accessoire sera un passage obligé. Un mot sur les parties graphiques et techniques qui comme le reste s’en sortent d’une jolie manière. Les environnements ne sont forcément pas très variés quand il s’agit de Nascar, mais les différents (et nombreux !) tracés sont immédiatement reconnaissables pour l’adepte de la discipline. Chaque circuit est fidèlement reproduit, des gradins à l’inclinaison des courbes, en passant par les garages avant de s’élancer sur la piste.

nascar-14-53049eeb2f492

La fureur de la course

Le plus important restant bien évidemment les véhicules, nous sommes heureux de vous annoncer que le travail effectué sur ces derniers respire le professionnalisme. En plus d’être personnalisables via un mode peinture, les carrosseries sont fidèlement et joliment reproduites, ce qui renforce l’immersion en pleine course, même si à 320 km/h le joueur aura d’autres priorités que le plaisir des yeux.

Car c’est bien la fureur de la course Nascar que le jeu d’Eutechnics essaie de nous faire sentir, et à vrai dire il le fait à merveille, en n’oubliant pas les composantes essentielles pour un jeu de cette trempe. L’IA, qui est globalement satisfaisante, risque de vous donner quelques sueurs froides de par son audace et sa réactivité, mais également l’ambiance sonore, vraiment au poil qui nous immerge dans un brouhaha mécanique réaliste. Le son des V8 est clairement saisissant quelle que soit la vue adoptée. Toutes sont d’ailleurs correctement jouables, même la vue cockpit qui respecte suffisamment bien les proportions tout en offrant une bonne visibilité. Comme toute bonne simulation qui se respecte, il faudra également compter sur la gestion de l’usure des pneus ainsi que l’évolution du carburant, de quoi mettre en place des stratégies réfléchies pour ravir la première place. Enfin, les dégâts visuels sont gérés en direct, mais sur ce point, il faut avouer que le réalisme est loin d’être parfait, mais nous considérerons ce point comme un pur bonus étant donné la difficulté de faire quelque chose de correct sur cette génération de consoles.

Note et Conclusion : 17

Vous aurez donc compris qu’il y a de quoi faire dans ce Nascar 14 qui propose un fond solide et des sensations de haute volée. La concurrence étant peu féroce sur ce créneau, le jeu s’impose sans sourciller comme la référence Nascar sur consoles de salon.

 

Les derniers articles par GTAman (tout voir)