Aller à la barre d’outils

[TEST] Ninja Gaiden 3 Razor’s Edge

Ninja-Gaiden-3-Razors-edge (1)

La série des Ninja Gaiden a une longue histoire mais c’est en 2004 qu’elle renaît de ses cendres  dans un titre sur la première Xbox. Il s’agissait en effet d’un beat’em all incroyablement exigeant pour devenir un véritable ninja à cause d’une difficulté très élevé. Mais c’est en mars 2012 que Ninja Gaiden III sort justement sur PlayStation 3 et Xbox 360, provoquant l’hécatombe attendue : QTE à outrance, manque de contenu, simplification générale, graphismes loin d’être à la hauteur de la saga… Alors que l’on n’a aucune nouvelle d’un quatrième épisode, les développeurs se sont retroussés les manches pour offrir à la Wii U une version revue de fond en comble. Bien meilleur que la première version paru sur 360 et PS3 l’an dernier, la version WiiU nommé pour l’occasion Razor’s Edge, arrive elle aussi sur PS3 et 360.

ninja-gaiden-3-razor-s-edge-playstation-3-ps3-1360244931-009

 Commençons par les points qui n’ont pas changé, comme le scénario. Insipide au possible et à la mise en scène clairement occidentale, l’histoire se suit malgré un ennui certain, surtout que le développeurs ont eu le malin plaisir de balancer un peu trop de cinématiques généralement trop longues pour ce qu’elles apportent. Team Ninja oblige, on s’attendait à un peu plus de glamour de la part de la gente féminine et on appréciera donc l’ajout dans la « Razor’s Edge » de missions supplémentaires au cœur même du scénario où on incarne la jolie Ayane. Il faut bien comprendre que la structure du titre reste la même que sur la version 2012. Hormis pour le cas d’Ayane, les niveaux restent les mêmes, où l’on enchaîne courses, QTE, léger passage à vide jusqu’au boss. Il y a un an, l’ensemble des combos étaient disponible dès le début, avec seulement une arme tout au long du jeu. Cette version 2013 qui revient au base avec un personnage « nu » en début de jeu, qui récupéra les autres armes et qui utilisera son skill pour grappiller des points de karma à dépenser dans divers sections comme de nouveaux combos pour nos armes, des attaques spéciales, du boost pour la jauge de vie et quelques costumes. Ce changement d’orientation mène évidemment à une difficulté clairement accrue : barre de vie qui ne remonte pas totalement après plusieurs coups, nouvelles attaques pour les boss, ennemis qui frappent bien plus fort, phases de QTE où il faut deviner le bouton sur lequel appuyer.  Les moins courageux qui souhaitent juste profiter de l’aventure pourront opter pour un mode facile, qu’on pourrait nommer « casual » vu qu’il est presque impossible de se retrouver avec un game over . En effet, dès que votre jauge de vie passe dans le rouge, les esquives et blocage s’effectuent alors automatiquement. En revanche, les choses redeviennent évidemment plus sérieuses en normal et cette augmentation de challenge mène d’ailleurs à un léger problème : les problèmes de caméra et les coups qui ont parfois du mal à sortir deviennent plus rageant quand l’erreur se montre maintenant impardonnable.

ninja-gaiden-3-razor-s-edge-playstation-3-ps3-1364889118-025

Cette version 2013 bénéficie d’autres ajouts bienvenus, comme des séquences modifiées lorsque notre bras maudit nous bouffe l’esprit, nous conduisant cette fois vers de la tuerie de masse dans une petite arène ténébreuse. Rien d’extraordinaire mais toujours sympathique pour les bourrins. En revanche, coté technique, rien a vraiment évolué laissant quelques textures baveuses indignent de la génération actuelle ainsi quelques chutes de frame-rate toujours présentes. Les puristes diront au moins que le titre y gagne en gore avec le retour des démembrements à la chaîne. Coté durée de vie, la difficulté relevée et l’ajout des deux chapitres d’Ayane permettra donc aux joueurs d’aller au-delà des huit heures proposées par les versions 2012, du moins au minimum en mode normal bien évidemment. Les aspects secondaires se montrent toujours présents comme les défis à débloquer et l’arrivée prochaine des DLC gratuits pour jouer avec Momiji et Kasumi. Le online est également de la partie avec des parties deathmatch en équipes pas du tout convaincante mais également les missions en coopération déjà bien plus intéressantes, avec dans les deux cas les habituelles features propres aux jeux actuelles : expérience, costume à débloquer, nouvelles techniques, etc.

ninja-gaiden-3-razor-s-edge-playstation-3-ps3-1360244931-019

Note et Conclusion : 15

 Sans pour autant corriger l’ensemble des défauts de l’original (scénario, graphismes, level-design…), Razor’s Edge reste la preuve que la licence est désormais repartie sur de bons rails grâce à un gameplay beaucoup plus exigeant, une difficulté rehaussée et un contenu énorme. Les fans peuvent donc repasser à la caisse, avec tout de même le sentiment que l’éditeur aurait pu trouver un autre moyen pour rattraper la version de base.

Les derniers articles par GTAman (tout voir)