[TEST] Wolfenstein The Old Blood

Wolfenstein-Banner

 

Après l’excellent Wolfenstein The New Order c’est avec un grand plaisir que Bethesda et Machine Games nous renvoient en mission dans Wolfenstein The Old Blood, un stand-alone sanglant et amusant, à la sauce Wolfenstein quoi !
Wolfenstein The Old Blood ne prétend pas transformer la recette, mais bel et bien de rajouter un peu de contenu à l’aventure du plus bourrin des soldats.
Cette « suite » nous propose un retour dans le passé qui permettra au joueur de vivre les événements qui ont découlé vers ceux de The New Order au fil d’une aventure courte mais intense.

SCENARIO / CONTENU

L’histoire de The Old Blood se déroule 20 ans avant les événements de Wolfenstein: The New Order, en 1946, lorsque les nazis s’apprêtent à remporter la Seconde Guerre Mondiale. L’occasion pour B.J. Blazkowicz de partir en mission pour l’Allemagne, et tenter de renverser la situation… et surtout éliminer toujours plus de nazis. Le jeu vous permettra de retrouver un lieu culte de la licence, à savoir le château de Wolfenstein, mais aussi d’explorer Wulfburg, une ville voisine du château et rapidement infestée de SS morts-vivants.

Si l’ambiance et le scénario de The New Order vous ont emballé, autant vous rassurer de suite : The Old Blood vous comblera également sur ces aspects. Le plaisir de jeu est une nouvelle fois au rendez-vous, et buter du nazi en masse reste toujours aussi jouissif, d’autant plus lorsqu’il faudra faire face à des hordes de nazis zombies ! Pour couronner le tout, le doublage français est -comme pour The New Order- de très bonne facture.

1426602398-7199-capture-d-ecran-pc-playstation-4-xbox-one

GAMEPLAY

Si le jeu se veut proche de The New Order sur bien des aspects, ce Wolfenstein The Old Blood nous réserve néanmoins quelques nouveautés. On pense bien évidemment aux zombies, mais aussi au tuyau en métal qui fera office de nouvelle arme au corps à corps, mais aussi d’accessoire vous permettant de gravir des parois ou encore de démolir certains murs fragiles. Une bonne idée en soi… même si son apport en terme de gameplay s’avérera assez léger.

Néanmoins, et à l’inverse de Wolfenstein: The New Order, on regrettera un rythme assez inégal dans ce The New Blood, avec un dosage infiltration/bourrinage pas toujours judicieux. Certaines phases d’infiltration s’avéreront par exemple assez pénibles et longues, tandis que certains passages ne vous laissera d’autre choix que d’y aller de la manière la plus musclée qui soit.

wolfenstein_the_old_blood-3

GRAPHISMES

Comme son aîné, Wolfenstein: The Old Blood ne brillera pas par la qualité de ses graphismes clairement datés. Un défaut qui pourra s’avérer rédhibitoire pour certains, d’autant qu’une année s’est écoulée depuis The New Order, et que des jeux bien plus chatoyants ont vu le jour depuis. Heureusement, les désormais tant désirés 1080P et 60fps sont de la partie.

wolfenstein-the-old-blood-8

CONCLUSION / NOTE

Les joueurs qui ont eu la bonne idée de se procurer The New Order vont être ravis de retrouver ce cher Blazkowicz à travers ce standalone, et ainsi découvrir tout un pan du scénario d’origine. Si comme précisé dans ce test, le jeu n’est pas exempt de défauts, il faut reconnaître que la recette est toujours aussi efficace et le plaisir de jeu au rendez-vous. Si néanmoins, vous n’avez jamais joué à Wolfenstein: The New Order, autant privilégier ce dernier qui s’avère supérieur à The Old Blood sur quasiment tous les points.

Wolfenstein-The-Old-Blood-02

Aller à la barre d’outils