Testé et approuvé : LittleBigPlanet 3

LittleBigPlanet… La license qui fait « jeu pour enfants » au premier regard mais qui laisse les gamers de tous les âges scotchés devant leur écran… Un peu comme Pokémon, oui.
Les créateurs de la série, Media Molecule, ont confié le développement de ce troisième épisode aux équipes de Sumo Digital, le studio derrière Sonic & Sega All-Star Racing et Forza Horizon 2, entre autres. Autant dire que le challenge était de taille, d’autant que le jeu est sorti sur deux consoles : PlayStation 3 et 4. Accompli ? Voyons ça.

 


APERÇU


Pour les retardataires, LBP c’est quoi ? C’est… Un jeu de plateforme ? DES jeux dans un jeu. Difficile à décrire précisément, il faut y jouer. Disons que vous incarnez Sackboy, un petit personnage mignon tout plein en tricot que vous pouvez personnaliser avec des tas de tissus et autres petits vêtements et accessoires que vous trouverez ici et là dans les niveaux. En parlant de personnalisation, c’est justement le point fort de la licence : Jouer, Créer, Partager ! Plus que jamais, ce troisième épisode mettra votre imagination à l’épreuve afin de créer les niveaux les plus délirants possibles, à base de papier, carton, tissu, pour les partager avec le monde entier ! C’est beau quand même…

 


GAMEPLAY


Pour les nouveautés, le gameplay se diversifie beaucoup, puisque trois nouveaux personnages arrivent et leurs points forts à chacun !
Oddsock est le roi du parkour puisqu’il peut grimper et sauter le long des parois. Toggle (ne voyez là aucune vulgarité) lui, peut changer de masse et de taille à volonté. Enfin, Swoop l’oiseau peut vous transporter. Autant de gameplays nouveaux qui vous seront bien utiles. Eh oui, ils ne sont pas là pour faire joli, ils ont bien tous leur rôle. Le souci… C’est qu’ils ne vous seront pas d’un grand secours pendant une bonne partie du scénario, car il faudra les libérer. Mais bon, il faut bien une histoire !
Du coup, ça multiplie les possibilités en multijoueur, puisque chacun pourra incarner l’un des quatre protagonistes. De la coop’ comme on l’aime pour voir si vos amis sont vraiment des amis.

 


GRAPHISMES ET BANDE-SON


Concernant les graphismes et la bande-son, on ne va pas s’étaler bien longtemps. Les deux premiers opus étaient déjà absolument incroyables, LBP3 n’a pas changé la donne : on retrouve encore et toujours l’univers coloré et acidulé que l’on connaît, avec des musiques spécialement conçues pour chaque niveau et qui leur correspondent parfaitement. Quand la PS5 retranscrira les odeurs à travers la manette, ça sentira les bonbons et autres sucreries. Oui, rien que ça.

 


CONCLUSION


Sublime. Addictif. On regrette cependant un scénario qui aurait pu être un tantinet plus long, mais LittleBigPlanet 3 est quand même un chef-d’œuvre comme les deux épisodes précédents. Quand est-ce que le jeu vidéo sera officiellement considéré comme le huitième art ?

 

BLISSEON

22 ans, mâle, 1m86, gaucher, idiot certifié.
ID PSN/SEN : GrandTheftNico
BLISSEON
Aller à la barre d’outils